Accueil / Mode / Femme / Chanel inaugure sa nouvelle boutique à Paris

Chanel inaugure sa nouvelle boutique à Paris

Chanel a inauguré jeudi son flagship parisien, qui regroupe trois bâtiments, dont un ancien couvent du XVIIe siècle, en un gigantesque espace de vente situé au 19 rue Cambon.

La boutique géante, qui s’étend de la rue Saint-Honoré, l’artère la plus prisée de Paris, jusqu’aux rues Duphot et Cambon, et débouche sur les trois rues, s’appelle « 19 rue Cambon ».

Chanel a inauguré la boutique discrètement, invitant des journalistes et quelques clients triés sur le volet à découvrir l’espace de cinq étages. De gigantesques murs de verre à l’arrière révèlent un intérieur luxueux où poussent des camélias, la fleur fétiche de Coco.

Étonnant tour de force architectural, les trois bâtiments s’entremêlent pour former le magasin Chanel le plus lumineux qui soit, offrant une vue sur l’église Notre-Dame-de-l’Assomption et les Tuileries, un peu plus éloignées.

Bâti en calcaire couleur miel, la fameuse pierre de taille parisienne, l’intérieur du magasin est orné de tapis métalliques, de parquet clair à la Versailles, de cabines d’essayage à murs laqués, de rideaux brodés par Lesage et de belles appliques en cristal et or par Goossens, la marque de bijouterie couture et de design moderniste dont Coco raffolait et dont sa maison est désormais propriétaire.

Le magasin est situé à 50 mètres du siège historique de Chanel à Paris, au 31 rue Cambon, où se trouve également l’atelier du directeur artistique de Chanel, Karl Lagerfeld – le bâtiment avait été acquis par Coco Chanel en 1918.

Au 19 rue Cambon, l’architecte Peter Marino a fait une sélection d’objets d’art et de sculptures – des lions en marbre de Carrare, un magnifique paravent en laque de Coromandel, les cloisons chinoises sophistiquées très appréciées par la fondatrice de la maison.

Tout le bâtiment s’articule autour d’une cage d’escalier centrale en pierre calcaire, avec des miroirs verticaux et une œuvre d’art de 14 mètres de haut réalisée par Gregor Hildebrandt, composée de disques d’acier et de vinyle, qui ressemble à un long éventail de Karl Lagerfeld. Tous font écho au célèbre escalier Art déco du 31 rue Cambon où Chanel posait souvent pour des photos ou s’asseyait au sommet pour mieux voir ses mannequins défiler en contrebas, dans les salons de couture.

« Quand mes clientes viennent me voir, elles aiment franchir le seuil d’un lieu magique, elles ressentent une satisfaction… qui les enchante : elles deviennent des personnages privilégiés qui s’inscrivent dans notre légende… La légende est la consécration de la gloire », disait Mademoiselle Chanel en 1935, résumant l’ambiance de la maison telle qu’elle est aujourd’hui, 47 ans après son décès.

A Propos Web Luxe

Chercher également un

Louboutin se lance dans la chaussure pour bébé

Christian Louboutin prend ses prochaines clientes au berceau, grâce à sa nouvelle capsule de souliers …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *